À Charles Spon, le 6 mai 1650
Note [1]

« Vous m’avez non seulement redonné des forces, mais aussi ranimé l’esprit ». Guttula, inquam, me adspersisti, atque animam reddidisti [D’une gouttelette, lui dis-je, vous m’avez aspergé, et vous m’avez ranimé l’esprit] (Francis Bacon, Redargutio philosophiarum [Récusation des doctrines philosophiques] § 3, 1609).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 6 mai 1650. Note 1

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0227&cln=1

(Consulté le 22.01.2021)

Licence Creative Commons