À Charles Spon, le 28 décembre 1657
Note [1]

Les bulles Cum occasione d’Innocent x (15 mai 1653) et Ad sacram d’Alexandre vii (16 octobre 1656) condamnaient les Cinq Propositions des jansénistes et instituaient le Formulaire (v. note [10], lettre 463).

Sainte-Beuve (Port-Royal, livre iii, chapitre vi ; tome ii, pages 54‑55) :

« Cependant Alexandre vii, qui venait de succéder à Innocent x, confirmait par une bulle nouvelle le décret de son prédécesseur ; on inséra dans le Formulaire précédent la soumission à cette seconde bulle qui déterminait encore mieux le sens antijanséniste de celle d’Innocent x, et l’Assemblée <du Clergé> de 1657 arrêta que le roi serait supplié de faire expédier une déclaration enjoignant à tous les ecclésiastiques du royaume de signer. Mais le Parlement de Paris ne se prêta pas à enregistrer la déclaration et la bulle ; il fallut la présence du roi pour le contraindre <au> lit de justice du 19 décembre 1657. Ces difficultés, que j’abrège, parurent lasser subitement le cardinal, qui répondit un jour assez brusquement à de nouvelles instances du Père Annat, que sa Compagnie lui donnait seule plus d’affaires que tout le royaume et que le roi avait plus fait pour eux qu’il ne devait. Il y eut un intervalle singulier, une pause : le Formulaire et la Signature, bien que décrétés, en restèrent là jusqu’en l’année 1660, où l’affaire se réveilla. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 28 décembre 1657. Note 1

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0511&cln=1

(Consulté le 21.01.2021)

Licence Creative Commons