À Hugues de Salins, le 18 février 1658
Note [1]

Coaca Præsagia est une autre dénomination des Coacæ prænotiones [Prénotions coaques (de Cos)] d’Hippocrate dont, à l’instar de bien d’autres, Louis Ferrant fit un commentaire (v. note [26], lettre 469). Ferrant a aussi produit un Traité du tabac en sternutatoire (1655, Bourges, in‑4o), mais je n’ai pas trouvé trace de son commentaire sur les Aphorismes d’Hippocrate.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues de Salins, le 18 février 1658. Note 1

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0515&cln=1

(Consulté le 23.01.2021)

Licence Creative Commons