À André Falconet, le 25 novembre 1659
Note [1]

De Paris (de deçà), Charles iv, duc de Lorraine, mandait (faisait venir) son frère Nicolas-François (v. note [32], lettre 1023). Grâce à l’intercession de Gaston d’Orléans, qui demeurait alors à Blois, les choses se présentaient favorablement pour la Lorraine dans les transactions qui s’engageaient alors autour de la prochaine paix des Pyrénées. Le duché s’était pourtant rangé, contre Louis xiv et Mazarin, du côté des Espagnols et de Condé.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 25 novembre 1659. Note 1

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0585&cln=1

(Consulté le 19.09.2020)

Licence Creative Commons