À Vopiscus Fortunatus Plempius, le 27 juillet 1656, note 1.
Note [1]

V. note [12], lettre latine 43, pour le « Discours panégyrique sur le rôle et la fonction du pharmacien, etc. » de Johann Freitag (Groningue, 1633), que Guy Patin s’acharnait à acquérir.

Guy Patin se laissait rarement aller à l’art divinatoire : Mars « est une planète maléfique, les astrologues l’appellent la petite infortune » (Trévoux) ; v. note [2], lettre latine 352, pour les pronostics incertains qu’on tirait de la planète Vénus.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Vopiscus Fortunatus Plempius, le 27 juillet 1656, note 1.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1089&cln=1

(Consulté le 28/02/2024)

Licence Creative Commons