À Johannes Antonides Vander Linden, le 26 avril 1658, note 1.
Note [1]

V. note [10], lettre 449, pour l’édition d’Arétée de Cappadoce que méditait Johannes Antonides Vander Linden ; pour la préparer, il souhait disposer d’un rare manuscrit conservé par la Bibliothèque royale (v. note [2], lettre 64), mais Guy Patin ne parvenait pas à lui en obtenir le prêt. Un ami de Linden, le médecin et diplomate hollandais Christiaen Constantijn Rompf, avait décidé d’intervenir en sa faveur auprès du garde de la Bibliothèque, Nicolas Colbert.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 26 avril 1658, note 1.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1132&cln=1

(Consulté le 28/02/2024)

Licence Creative Commons