À Hugues de Salins, le 31 octobre 1656
Note [10]

« qui est le meilleur auteur de médecine qui ait vécu avant Galien ».

Au début de 1661, Johannes Antonides Vander Linden abandonna son projet de donner une édition d’Arétée (v. note [3], lettre 407), quand il eut compris que Pierre Petit s’était attelé à la même tâche et avait pris de l’avance sur lui car il disposait à Paris de meilleures sources et de plus solides appuis que lui-même à Leyde. Néanmoins, l’ouvrage de Petit ne parut qu’incomplètement et longtemps après sa mort (Londres, 1726, v. note [3], lettre 731).

V. note [20], lettre de Charles Spon, le 28 août 1657, pour l’édition de Celse par le même Vander Linden (Leyde, 1657).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues de Salins, le 31 octobre 1656. Note 10

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0449&cln=10

(Consulté le 28.01.2021)

Licence Creative Commons