À Nicolas Belin, le 13 mai 1662
Note [3]

« qui s’apprête à faire une nouvelle édition d’Arétée ».

Dans ses lettres ultérieures, Guy Patin a suivi les lents progrès de l’Arétée de Pierre Petit que Gabriel Cramoisy entreprit d’imprimer ; {a} mais il abandonna vers septembre 1664. {b} Le livre ne parut que bien plus tard et partiellement :

Petri Petiti Medici Parisiensis in tres priores Aretæi Cappadocis libros Commentarii, nunc primum editi.

[Commentaires de Pierre Petit, médecin de Paris, {c} sur les trois premiers livres {d} d’Arétée de Cappadoce]. {e}


  1. V. note [2], lettre latine 209.

  2. V. note [7], lettre latine 313.

  3. V. note [17], lettre 325.

  4. Les œuvres d’Arétée comptent quatre traités composés chacun de deux livres (v. note [3], lettre 407).

    Cette édition ne contient que les trois premiers des huit livres, avec ce commentaire dans l’épître dédicatoire de Michael Maittaire (Michel Mettayer, 1668-1747, philologue et bibliographe anglais d’origine française) au médecin anglais Richard Hale, datée du 1er octobre 1726 :

    Hæ Petri Petiti Animadversiones a doctis hactenus desideratæ, frustraque Parisis quæsitæ, nunc tandem primum ex Grævianis, inter quas diu delituerant, schedis eruuntur : at nescio quo fato iniquissimo accidit ut ad nos integræ non pervenerint ; et pars illarum posterior nondum potuerit reperiri.

    [Jusqu’à ce jour, les savants ont désiré et vainement cherché à Paris ces Animadversions de Pierre Petit. Les voici maintenant déterrées des papiers de Grævius, {a} où elles avaient été longtemps cachées ; mais je ne sais par quelle fort injuste fatalité, elles nous sont parvenues incomplètes, et on n’a pas encore pu en retrouver la dernière partie].

    1. Johann Georg Grævius, philologue allemand (1632-1703).

  5. Londres, William Bowyer, 1726, in‑4o, avec un préambule De Petri Petiti vita et scriptis [La Vie et les écrits de Pierre Petit] ; réédition à Leyde, Pieter Van der Aa, 1735, in‑fo :

    Aretæi Cappadocis de Causis et Signis acutorum, et diuturnorum morborum libri quatuor. De Curatione acutorum, et diuturnorum libri quatuor. De Curatione acutorum, et diuturnorum morborum libri quaturo. Cum commentariis integris Petri Petiti medici Parisiensis, atque Clarissimi Joannis Wiggani doctis et laboriosis Notis et Celeberrimi Mattairii Opusculis in eundem, tandemque Eruditissimi atque Celebratissimi Danielis Wilhelmi Trilleri Observationibus et Emendatis. Editionem curavit Hermannus Boerhaave.

    [Quatre livres d’Arétée de Cappadoce sur les Causes et les signes des maladies aiguës et chroniques. Quatre livres sur le Traitement des maladies aiguës et chroniques. Avec les commentaires complets de Pierre Petit, médecin de Paris, et les savantes et soigneuses notes du très brillant Joannes Wigganus, et les opuscules du très célèbre Mattairius à leur propos, et enfin les observations et corrections de l’insigne Daniel Wilhelm Triller. Hermann Boerhaave a pris soin de cette édition].

    V. note [2], lettre latine 64, pour la première édition complète d’Arétée en grec (Paris, 1554).


Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Nicolas Belin, le 13 mai 1662. Note 3

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0731&cln=3

(Consulté le 03.07.2022)

Licence Creative Commons