À Thomas Bartholin, le 9 mars 1661, note 1.
Note [1]

« le secret le plus secret des secrets, mais que peu connaissent » : v. note [2], lettre latine 43, pour cette expression de Guy Patin que Johannes Antonides Vander Linden avait honorée d’une citation dans ses Selecta medica… [Morceaux médicaux choisis…] (Leyde, 1656, V. note [29], lettre 338).

Patin haïssait tant les médecins de la cour et leurs remèdes qu’il semblait contenir sa joie de voir passer Mazarin en l’autre monde, le jour même où il écrivait sa lettre ; mais il allait se ressaisir quelques lignes plus bas.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Thomas Bartholin, le 9 mars 1661, note 1.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1192&cln=1

(Consulté le 25/04/2024)

Licence Creative Commons