À Johann Georg Volckamer, le 18 mars 1661
Note [1]

Un portrait de Johann Michael Dilherr montre un homme d’âge mûr, bien en chair, portant fraise et toge noire, tenant un livre dans la main gauche, la droite posée sur la poitrine et debout devant un crucifix, avec cette légende :

Johannes Michael Dilherrus, Ministerii Eccles: Antistes, Pastor ad D. Sebaldi, P. Theol: Philos: et Ling: Orientalium, Director Gymn: Ægidiani, Inspector Schol: et beneficiariorum, necnon Bibliothecarius Norimbergensis.

[Johann Michael Dilherr, prélat du ministère ecclésiastique, pasteur de Saint-Sebald (de Nuremberg), professeur de théologie, philosophie et langues orientales, recteur de l’Egidiengymnasium (Collège Saint-Gilles), inspecteur des écoles et des bénéficiaires, ainsi que bibliothécaire de Nuremberg].

Une estampe allemande de « La première observation de la comète vue à Strasbourg le 29 janvier 1661 à 5 heures du matin » est présentée sur Gallica, qui fournit aussi son dessin détaillé par l’astronome polonais Johannes Hevelius (1611-1687), telle qu’il l’a observée à Dantzig (Gdansk). Elle a brillé en Allemagne du début de février à celui d’avril 1661 (calendrier grégorien, v. note [12], lettre 440).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Georg Volckamer, le 18 mars 1661. Note 1

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1194&cln=1

(Consulté le 06.12.2022)

Licence Creative Commons