À Hermann Conring, le 2 novembre 1663
Note [1]

Guy Patin répondait à la lettre qu’Hermann Conring lui avait écrite le 24 septembre 1663 en commençant, exactement comme lui, par déplorer la longue interruption de leur correspondance. Conring s’était souvenu de Patin et avait rompu le silence après avoir vu le livre sur les médailles romaines (réédition critique de Fulvio Orsini, Paris, 1663, v. note [11], lettre 736) que Charles Patin avait envoyé au duc Auguste de Brunswick-Wolfenbüttel, prince dont Conring était un des intimes conseillers (v. note [1] de sa lettre).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hermann Conring, le 2 novembre 1663. Note 1

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1298&cln=1

(Consulté le 10.08.2022)

Licence Creative Commons