À Sebastian Scheffer, le 28 août 1668
Note [1]

Tout en restant modeste, Guy Patin ne cachait pas sa fierté d’avoir enfin mis au jour les Chrestomathies de Caspar Hofmann (intitulées Apologiæ pro Galeno libri tres… [Trois livres d’Apologie pour Galien…], Lyon, 1668, v. note [1], lettre 929).

Ses déboires avec le syndicat des libraires parisiens le plaçaient sous étroite surveillance, l’obligeant à superviser soigneusement le cheminement de tous les livres qu’on lui envoyait de l’étranger (v. note [1], lettre latine 436).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Sebastian Scheffer, le 28 août 1668. Note 1

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1487&cln=1

(Consulté le 29.01.2023)

Licence Creative Commons