À Charles Spon, le 18 janvier 1644
Note [10]

« Sources tièdes » : argument sur la synonymie latine entre egelidus (du verbe egelare, dégeler, avec le double sens de tiède et frais) et tepidus (de tepere, être tiède, sans ambiguïté).

L’adjectif egelidus se lit deux fois dans le livre xxxi de l’Histoire naturelle de Pline, à la louange des sources (fontes) thermales (Littré Pli, volume 2, pages 348‑349).

  • Au chapitre ii :

    Emicant benigne passimque in plurimis terris alibi frigidæ, alibi calidæ, alibi junctæ, sicut in Tarbellis Aquitanica gente et in Pyrenæis montibus, tenui intervallo discernente. Alibi tepidæ, egelidæque auxillia morborum profitentes et e cunctis animalium hominum tantum causa erumpentes.

    [Les eaux sortent salutaires de tous côtés dans mille pays, là froides, ici chaudes, ailleurs chaudes et froides, comme à Tarbelles (Dax) d’Aquitaine et dans les Pyrénées, où elles ne sont séparées que par un petit intervalle, ou bien encore tièdes et simplement dégourdies, {a} annonçant les secours qu’elles donnent aux malades, et be sortant de terre que pour l’homme seul, entre tous les animaux].

  • Au chapitre vi :

    Juxta Romam Albulæ aquæ vulneribus medentur : egelidæ hæ.

    [Auprès de Rome, les eaux de l’Albula {b} guérissent des plaies ; elles sont dégourdies]. {a}


    1. Littré traduisait egelidus par dégourdi, mot qu’il a défini en ces termes dans son DLF : « qui a perdu l’âpreté du froid, en parlant d’un liquide. De l’eau dégourdie. » Guy Patin n’avait pas tort de remarquer que dégelé n’est pas synonyme de tiède, surtout quand il s’agit de prendre un bain.

    2. Traduction contestable : pour Gaffiot, Albula est un autre nom du Tibre ; mais Albulæ aquæ désigne des eaux sulfureuses qui sortent de terre près de Tibur, aujourd’hui Tivoli, 44 kilomètres au nord-est de Rome.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 18 janvier 1644. Note 10

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0099&cln=10

(Consulté le 23.10.2019)

Licence Creative Commons