À Charles Spon, le 21 octobre 1644, note 10.
Note [10]

« d’une aussi grande addition. »

Comme l’avait laissé pressentir sa dissertation sur saint Luc et saint Paul (v. note [35], lettre 106), Lazare Meyssonnier venait d’abjurer le protestantisme (la R.P.R., Religion Prétendue Réformée) à l’âge de 42 ans. Il allait publier l’histoire de sa conversion : Apologie de Lazare Meyssonnier sur ce qui s’est passé depuis sa conversion à l’Église catholique (Lyon, chez l’auteur, in‑12, 1646). Il devint plus tard chanoine de Saint-Nizier à Lyon.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 21 octobre 1644, note 10.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0113&cln=10

(Consulté le 03/03/2024)

Licence Creative Commons