À André Falconet, le 15 décembre 1670
Note [10]

« tous les hommes de bien se réjouissent, Dieu fasse que ce soit vrai, pour que ce que disent les Saintes Écritures s’accomplisse » : Nil inultum remanebit [Rien ne restera impuni] (3e vers du 6e verset du Dies iræ).

La charge de lieutenant civil du Châtelet était vacante depuis la mort d’Antoine Dreux d’Aubray, le 17 juin 1670 (v. note [3], lettre 987), et n’allait être pourvue que le 4 septembre 1671 avec la nomination de Jean Le Camus. Sans doute Guy Patin voulait-il parler, ou ses premiers éditeurs lui ont-ils fait parler, du lieutenant criminel, Jacques Defita. Quoi qu’il en soit, il a lui-même corrigé l’erreur plus loin dans sa lettre.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 15 décembre 1670. Note 10

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0997&cln=10

(Consulté le 07.12.2022)

Licence Creative Commons