Annexe : Déboires de Carolus, note 109.
Note [109]

Histoire de la vie de la reine de Suède {a} est un étonnant tombereau d’ordures contre la scandaleuse Christine, dont cet extrait donne une idée (pages 7‑9) :

« Les qualités de son esprit ne méritent pas plus de louanges que le reste de sa personne, elle s’est étudiée à apprendre de méchantes qualités, et de misérables pointes de vendeur de baume, {b} dont elle a fait des lieux communs, {c} et quand elle a dit une extravagance, elle rit la première et applaudit à soi-même comme si elle avait dit un bon mot ; mais malheureusement pour elle, les gens bien sensés ne sont pas de son avis. Elle sait par cœur les passages de Petronius Arbiter, et les vers les plus dissolus de Martialis. Elle parle de la sodomie avec plus d’effronterie que si elle en avait fait leçon dans la Colisée à Rome : et tous les Italiens qui l’entendent sur ce chapitre-là disent qu’elle a eu raison de quitter la couronne de Suède, où les habitants sont trop grossiers pour chercher et goûter toutes les délicateses de la chair, et qu’il faut qu’elle aille se faire couronner dans Sodome. »


  1. Fribourg, sans nom, 1667, petit in‑fo de 30 pages.

  2. Charlatan (Furetière).

  3. Des citations qu’elle répète à l’envi.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Déboires de Carolus, note 109.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8010&cln=109

(Consulté le 23/02/2024)

Licence Creative Commons