À Charles Spon, le 21 avril 1643
Note [11]

Les Grotiana, qu’on attribue à Guy Patin, commencent par ces mots :

« Le lundi 1er de juin 1643, j’ai vu M. Grotius, ambassadeur de Suède en son logis, {a} qui comme il est un des savants hommes du monde, m’enseigna quantité de belles et bonnes choses, dont en voici quelques échantillons. »


  1. Rue des Saints-Pères.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 21 avril 1643. Note 11

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0080&cln=11

(Consulté le 17.01.2021)

Licence Creative Commons