À Hugues de Salins, le 26 mai 1660
Note [11]

« pendant lesquels j’ai été leur médecin. »

Robert Patin, fils aîné de Guy, épousait Catherine Barré. Le contrat de mariage fut signé le 29 mai. Catherine, née en 1642 ou 1643 selon l’indication de Guy Patin, et sa sœur Marie étaient les deux filles de François Barré, huissier du roi au Parlement de Paris et lieutenant au bailliage et comté de Lagny-sur-Marne (v. note [8], lettre 27), et de sa première épouse, Catherine Claircellier, morte en 1647. François Barré s’était remarié avec Louis Piget et six enfants étaient nés de son second lit. Il mourut le 1er août 1670. Catherine et Robert Patin eurent quatre enfants (vivants en 1670, v. note [16], lettre 985).

Plusieurs pièces cotées dans l’inventaire après décès de Robert Patin (an mc liasse et/cii/69, vLa maison de Guy Patin) font voir que le versement de la dot fit l’objet de litiges entre Robert et sa belle-famille. Surtout, avec la mort de Robert le 1er juin 1670, les imprudentes garanties auxquelles Guy Patin s’engageait dans ce contrat de mariage allaient provoquer sa ruine (vComment le mariage et la mort de Robert Patin ont causé la ruine de Guy).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues de Salins, le 26 mai 1660. Note 11

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0611&cln=11

(Consulté le 20.01.2021)

Licence Creative Commons