À Hugues de Salins, le 1er juin 1662
Note [11]

« L’extrême brièveté de la vie nous interdit les longues espérances » (Horace, v. note [12], lettre 98).

Guy Patin ne connut pas l’honneur d’être l’ancien (antiquus magister) de la Faculté de médecine de Paris : quelques-uns de ceux qui le précédaient alors sur la liste des docteurs régents lui survécurent. La liste établie le 17 novembre 1661 par Philibert Morisset donne l’ordre suivant (Comment. F.M.P., tome xiv, pages 699‑700) :

  1. Jean Des Gorris,
  2. Jean Merlet,
  3. François Guénault,
  4. Robert Tullouë,
  5. Pierre de Beaurains,
  6. Claude Liénard,
  7. François Boujonnier,
  8. Jean de Bourges,
  9. François Pijart,
  10. Antoine Charpentier,
  11. Claude Quiquebœuf,
  12. Jean Du Clédat,
  13. Élie Béda,
  14. Philippe Hardouin de Saint-Jacques,
  15. Hermant de Launay,
  16. Philibert Morisset,
  17. Urbain Bodineau,
  18. Jacques Thévart,
  19. Guy Patin.

La liste établie par le doyen Antoine Morand en novembre 1662 (Comment. F.M.P., tome xv, page 2) ne contient plus Des Gorris, Tullouë, et de Bourges ; deux sont morts dans l’année suivante : Merlet, le 11 février 1663, et Du Clédat, le 29 juin.

Sur la dernière liste où il figure (12 novembre 1671, doyen Gilbert Puilon, ibid. page 533), Patin est en 7e place, derrière Pijart, Quiquebœuf, Hardouin de Saint-Jacques, de Launay, Morisset et Thévart.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues de Salins, le 1er juin 1662. Note 11

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0732&cln=11

(Consulté le 16.01.2021)

Licence Creative Commons