À Claude II Belin, le 27 octobre 1634
Note [12]

Charles ii de Lorraine (1596-5 novembre 1657) était devenu duc d’Elbeuf et pair de France en 1605, à la mort de Charles ier son père ; il était frère aîné d’Henri de Lorraine, comte d’Harcourt. Nommé gouverneur de Normandie (1620-1627), il avait une première fois été appelé au gouvernement et à la lieutenance générale de Picardie en 1627. Il avait épousé en 1619 Catherine-Henriette, dite Mlle de Vendôme, fille naturelle légitimée du roi Henri iv et de Gabrielle d’Estrées (v. note [7], lettre 957). Richelieu avait exilé Catherine-Henriette en 1631. La même année, le duc avait lui-même été déclaré criminel de lèse-majesté pour complicité avec le duc de Bellegarde, qui avait reçu Gaston d’Orléans dans son château de Bellegarde (Seurre, v. note [7], lettre 221), place forte sur la frontière de Bourgogne. Elbeuf avait alors perdu sa lieutenance, mais ne tarda pas à rentrer en grâce : il la reprit le 1er septembre 1634 et l’occupa jusqu’à sa mort. Il laissa trois fils : Charles iii de Lorraine, prince d’Harcourt, qui a continué la lignée des ducs d’Elbeuf ; François-Louis, auteur de la lignée des comtes d’Harcourt ; et François-Marie, auteur de la lignée des comtes de Lillebonne (G.D.U. xixe s. et Jestaz).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 27 octobre 1634. Note 12

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0018&cln=12

(Consulté le 15.10.2019)

Licence Creative Commons