À André Falconet, le 18 mars 1650
Note [7]

Journal de la Fronde (volume i, fo 182 ro et vo, 9 mars 1650) :

« De Dijon l’on mande que Saint-Micaut, qui commande dans Seurre, avait refusé derechef une autre proposition que M. de Vendôme lui avait fait faire de lui donner cent mille livres à condition qu’il remettra la place entre les mains du roi, mais on assure qu’il n’en est pas le maître et qu’il ne la peut rendre que par le consentement du comte de Tavannes et des autres amis de Messieurs les princes qui sont postés aux environs, lesquels continuent d’exiger des contributions cinq ou six lieues à la ronde et font des courses jusqu’aux portes de Dijon ; et le premier du courant ils brûlèrent cinq ou six villages, quoique M. de Vendôme fût à Dijon où il donna le bal aux dames le soir du même jour. »

Depuis 1619, année où le marquisat de Seurre avait été érigé en duché-pairie au profit du comte Roger de Bellegarde, gouverneur de Bourgogne, Bellegarde-sur-Saône était l’autre nom de la ville de Seurre (Côte-d’Or, à 22 kilomètres à l’est de Beaune). Fief condéen, elle était gouvernée par Marsin, alors prisonnier (v. note [16], lettre 216), qui en avait confié la lieutenance au comte de Saint-Micaut (v. note [14], lettre 223). Fidèle aux princes emprisonnés, le comte de Tavannes (v. note [15], lettre 223) s’y était retranché pour organiser la fronde bourguignonne. Pour éteindre ce dangereux foyer de révolte, le duc de Vendôme avait été envoyé à Dijon en vue d’examiner les moyens d’investir Bellegarde ; puis la cour elle-même s’était rendue en Bourgogne en vue de l’assiéger. Le débordement de la Saône qui inondait les abords de la ville retarda longtemps l’entreprise menée par Mazarin lui-même, accompagné du tout jeune roi en personne.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 18 mars 1650. Note 7

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0221&cln=7

(Consulté le 09.12.2019)

Licence Creative Commons