À Charles Spon, le 24 décembre 1649
Note [12]

Guy Patin joignait une lettre à Pierre Garnier, qu’il demandait à Charles Spon de lire avant de la remettre à son destinataire. Le sujet, on le voit, était l’un des deux procès pour lesquels Garnier sollicitait les conseils de Patin (v. note [51], lettre 209). En qualifiant Garnier de « pauvre homme en bonne résolution », Patin voulait dire qu’il manquait de capacité à se défendre avec de bons arguments.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 24 décembre 1649. Note 12

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0210&cln=12

(Consulté le 16.06.2021)

Licence Creative Commons