À Hugues II de Salins, le 1er février 1657, note 12.
Note [12]

« Le durillon, d’après Festus, est “ une petite tumeur sous le petit orteil, qui fera gémir celui qui la porte ”. »

Sextus Pompeius Festus, grammairien latin qui vivait à une époque incertaine (on hésite entre le iie et le ive s. de notre ère), a laissé un abrégé du volumineux traité de Flaccus Verrius De Significatu verborum [La Signification des mots] en le modifiant de diverses manières. Cet épitomé est une sorte de dictionnaire, précieux pour la connaissance des antiquités romaines, de la langue latine et de la mythologie. Il ne nous est parvenu que mutilé (G.D.U. xixe s.). Guy Patin recopiait ici mot pour mot la définition que Festus a donnée de gemursa (cor, durillon, v. note [18], lettre 99) au livre vii de son lexique.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues II de Salins, le 1er février 1657, note 12.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0460&cln=12

(Consulté le 14/04/2024)

Licence Creative Commons