À Hugues de Salins, le 26 février 1661
Note [12]

Le chapitre 86 des Questions romaines de Plutarque s’intitule Pourquoi [les Romains] ne sont-ils pas dans l’usage de se marier au mois de mai ? :

« Comme ce mois tient le milieu entre ceux d’avril et de juin, dont le premier est consacré à Vénus et le second à Junon, deux divinités qui président au mariage, veulent-ils, pour se marier, ou prévenir le mois de mai, ou attendre celui de juin ? Cet usage vient-il de ce que, dans ce mois, ils font la plus grande de leurs expiations en jetant du pont dans le Tibre des figures humaines, au lieu des hommes mêmes qu’ils en précipitaient autrefois ? Aussi la prêtresse de Junon doit-elle, ces jours-là, rester en habits négligés, s’abstenir du bain et de toute espèce de parure. Est-ce à cause des expiations que la plupart des peuples latins font dans ce mois, qui, sans doute pour cette raison, est consacré à Mercure, et tire son nom de Maïa ? {a} Ou bien est-ce, comme d’autres le prétendent, parce que le mois de mai tire son nom des anciens, ou des vieillards, {b} et celui de juin des jeunes gens, {c} et que le mariage ne convient pas aux premiers, comme dit Euripide : “ Les vieillards à Cypris {d} disent un long adieu, Et Vénus n’aime point les glaces du vieil âge. ” Ils {e} ne se marient donc pas au mois de mai et attendent pour cela celui de juin, qui le suit immédiatement. »


  1. Mère de Mercure.

  2. maiores en latin.

  3. iuniores.

  4. Île natale de Vénus.

  5. Les Romains.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues de Salins, le 26 février 1661. Note 12

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0673&cln=12

(Consulté le 16.10.2021)

Licence Creative Commons