À Johannes Antonides Vander Linden, les 28 octobre et 7 novembre 1660, note 12.
Note [12]

La Réplique de M. de Girac à M. Costar, où sont examinées les bévues et les invectives du livre intitulé Suite de la Défense de M. de Voiture (Leyde, sans nom, 1660, in‑8o, réédition augmentée à Paris, Louis Billaine, 1664, in‑4o) prolongeait la vive querelle littéraire engagée en 1650 entre Thomas Paul, sieur de Girac, l’abbé Pierre Costar, Jean-Louis Guez de Balzac et Vincent ii Voiture (v. notes [5], lettre 323 et [4], lettre 542).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, les 28 octobre et 7 novembre 1660, note 12.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1181&cln=12

(Consulté le 15/04/2024)

Licence Creative Commons