À Charles Spon, le 21 juin 1650
Note [13]

Utrecht (Ultrajectum en latin) est une ville et province des Pays-Bas, alors Provinces-Unies. La ville est située à 50 kilomètres au sud d’Amsterdam. « Utrecht a du moins [moins d’]une lieue de circuit, sans ses quatre faubourgs qui sont considérables. Il n’est pas fort, n’étant environné que d’un simple rempart et d’un fossé rempli des eaux du Rhin, de même que les deux canaux qui traversent la ville ; mais il est généralement bien bâti et bien peuplé » (Trévoux).

La province homonyme « est entre le Comté de Hollande, la Gueldre hollandaise er la Zuiderzee. Elle n’a pas beaucoup d’étendue, mais elle est fort fertile et fort agréable. On la divise en quatre maréchaussées, qui prennent leurs noms de leurs quatre capitales, Amersfort, Wick, Montfort, Utrecht capitale de la province, dans laquelle on trouve encore la ville de Rhenen. La seigneurie d’Utrecht a ses états particuliers et souverains, composés de trois ordres de personnes : 1. des députés du Clergé, lequel consiste dans les chanoines de cinq chapitres de la ville d’Utrecht ; 2. des députés de la noblesse, et 3. de ceux des villes. Cette province, celle d’Overijssel et celle de Groningue et des Ommelanden, ont appartenu anciennement aux évêques d’Utrecht. L’évêque Henri de Bavière céda la souveraineté des deux premières qui lui restaient encore, à l’empereur Charles Quint l’an 1527, et celle d’Utrecht secoua le joug de Philippe ii son fils, l’an 1577 » (ibid).

Le médecin d’Utrecht qui avait écrit à Guy Patin ne pouvait être que Christiaen Utenbogard : la première lettre que Patin lui a écrite est datée du 27 janvier 1651.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 21 juin 1650. Note 13

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0234&cln=13

(Consulté le 22.06.2021)

Licence Creative Commons