À Charles Spon, le 21 juin 1650
Note [13]

Lodovico Contarini (mort en 1653), issu d’une grande famille de la noblesse vénitienne, était secrétaire de l’ambassadeur de Venise à Paris, Morosini (alors parti accompagner la cour en Guyenne). Contarini avait précédemment représenté la République à Münster pour négocier la paix de Westphalie.

Le 23 septembre 1650, Mazarin écrivait de Bourg à Le Tellier (Lettres, volume iii, page 811) :

« L’ambassadeur de Venise s’en retourne. {a} Il m’a semblé un peu piqué de ce qu’on a employé en qualité d’agent, dans une affaire si importante, {b} un homme qu’il n’avait laissé {a} que pour se mêler des siennes particulières. »


  1. À Paris.

  2. Que la négociation de la paix.

En septembre suivant, de fausses négociations de paix franco-espagnole allaient s’ouvrir entre le duc d’Orléans et l’archiduc Léopold (v. note [54], lettre 242).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 21 juin 1650. Note 13

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0234&cln=13

(Consulté le 27.11.2020)

Licence Creative Commons