À Charles Spon, le 4 août 1654
Note [13]

Le paragraphe est de sens incertain : la dernière remarque sur le « petit fripon » visait non pas le « jeune Platerus », mais « le jeune Bauhin », Johann Caspar ii (v. note [28], lettre 229), fils aîné de Johann Caspar i, emprisonné à Blois, probablement en raison de quelque brigandage ou mésaventure militaire. Quant à celui qui « n’est point à Bâle », c’était vraisemblablement Johann Caspar i Bauhin, le père, mais la construction ne permet pas d’en être absolument certain.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 4 août 1654. Note 13

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0363&cln=13

(Consulté le 08.12.2022)

Licence Creative Commons