À André Falconet, le 3 juillet 1663
Note [13]

Le temple de Diane (Artémis, v. notule {a}, note [16] du Borboniana 5 manuscrit) à Éphèse (v. note [72] du Faux Patiniana II‑7), était l’une des sept merveilles du monde antique. Sa construction avait duré 220 ans. Selon Plutarque, Érostrate, pour immortaliser son nom, l’incendia le jour même où, dit-on, naquit Alexandre le Grand.

L’idée ici développée se poursuit dans L’Esprit de Guy Patin : v. note [8‑1] du Faux Patiniana II‑3.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 3 juillet 1663. Note 13

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0754&cln=13

(Consulté le 08.05.2021)

Licence Creative Commons