Annexe : Déboires de Carolus, note 130.
Note [130]

Les Archives de la Bastille (volume 7, page 202‑203) reproduisent deux pièces sur ce sujet.

  • Un extrait du Journal de l’abbé Jean Deslions (1615-1700), docteur de Sorbonne et doyen de Senlis :

    « M. Leschassier m’a appris la disgrâce du médecin Patin le jeune : son commerce de livres en Hollande, l’engagement qu’il avait pris avec Monsieur et Madame d’en retirer tous les exemplaires du roman scandaleux des amours de cette princesse, ce qu’il avait fait ; mais qu’au lieu de les rendre ou brûler, il en avait retenu ou débité quelques-uns ; qu’un nommé Thierry, libraire, son ennemi, avait poussé l’affaire à bout et intéressé le duc de Roanne {a} pour son côté. »


    1. V. note [5], lettre 620, pour le duc de Rouannois, François d’Aubusson de La Feuillade.

  • Une lettre de Louvois à La Reynie, de Saint-Germain, le 8 mars 1668 :

    « J’ai lu au roi la lettre que vous vous êtes donné la peine de m’écrire au sujet du jugement rendu contre Patin, et S.M. m’a témoigné en être fort satisfaite. »

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Déboires de Carolus, note 130.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8010&cln=130

(Consulté le 19/05/2024)

Licence Creative Commons