À Charles Spon, le 24 novembre 1642
Note [14]

Le logis de Guy Patin, rue des Lavandières, devant l’Étoile (v. note [3], lettre 21), jouxtait la chapelle aux Orfèvres, qui portait aussi le nom de Saint-Éloi, patron des orfèvres. C’était la chapelle d’un hôpital destiné à recevoir les orfèvres pauvres et infirmes, et dont la fondation remontait à 1550, sur les dessins de Philibert Delorme (Triaire). Ces détails permettent de localiser la maison de Patin près de l’angle sud-ouest des actuelles rues Jean Lantier et des Lavandières-Sainte-Opportune, dans le ier arrondissement de Paris, près du théâtre du Châtelet.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 24 novembre 1642. Note 14

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0073&cln=14

(Consulté le 06.12.2022)

Licence Creative Commons