À Charles Spon, le 3 mars 1656
Note [14]

Une nouvelle guerre intestine, opposant les cantons protestants aux catholiques, s’était allumée en Suisse. L’extraordinaire de la Gazette daté du 4 février 1656 (no 16, pages 121‑132) reproduit le Manifeste des cantons suisses protestants, sur les raisons de la guerre qu’ils ont déclarée aux catholiques de Schwytz :

« Nous bourgmestres, baillis et autres officiers des villes et pays protestants, particulièrement de Zurich, Berne, Glaris, Bâle, Schaffhouse et Appenzell, voulons par ces présentes que tous nos frères, principalement ceux qui habitent nos cantons, à qui nous désirons paix et bénédiction, connaissent, comme nous les informons avec sincérité, les causes des dangereuses mésintelligences depuis quelque temps survenues entre nous et nos alliés de Lucerne, Uri, Schwytz, Underwald et Zug. […] Nous pouvons dire que le traité que ces cantons catholiques obligèrent les protestants de signer en 1531, après la bataille de Cappel, est la source des maux qui nous menacent, d’autant que les catholiques ont voulu tellement s’en prévaloir à notre préjudice, qu’ils nous sont devenus insupportables […]. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 3 mars 1656. Note 14

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0435&cln=14

(Consulté le 03.07.2022)

Licence Creative Commons