À Charles Spon, le 24 décembre 1649, note 15.
Note [15]

« Vous déplorez fort cependant qu’on soit aveuglé au point de s’adonner tristement à cette ignoble hérésie de la secte arabe qui s’appuie sur les seuls apothicaires, les plus nuls des bipèdes » ; nequissimus bipedum est une expression empruntée à Pline le Jeune (v. note [9], lettre 674).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 24 décembre 1649, note 15.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0210&cln=15

(Consulté le 20/04/2024)

Licence Creative Commons