À Adolf Vorst, le 3 janvier 1662
Note [15]

V. note [2], lettre 702, pour la grave querelle de préséance survenue le 10 octobre 1661, à Londres, entre Charles de Vateville, ambassadeur du roi d’Espagne en Angleterre, et le maréchal d’Estrades, ambassadeur de France. L’insulte faillit bien rallumer la guerre entre la France et l’Espagne.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Adolf Vorst, le 3 janvier 1662. Note 15

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1205&cln=15

(Consulté le 19.11.2019)

Licence Creative Commons