À Vopiscus Fortunatus Plempius, le 8 décembre 1662
Note [15]

Ioannis Sinnichij, Corcagiensis Iberni Sacræ Theologiæ in Academia Lovanensi Doctoris, Ordinarij Professoris, et Majoris Collegij Theologici Præsidis, Saul ex Rex. Sive de Saule, Israeliticæ gentis Protomonarcha, divinitus primum sublimato, ac deinde ob violatam religionem principatu vitaque exuto : in typum Regum ac Principum temeratæ Religionis Reorum, ideoque cælitus animadversorum, vel animadvertendorum. Ubi de reciproco Principum ac subditorum erga invicem officio, de utrorumque erga Deum et Ecclesiam qua triumphantem qua militantem obsequio, deque districto Dei adversus inofficiosos et inobsequiosos judicio, stromatice disseritur ; et decalogicæ legis adversus laxitates opiniose rigor et vigor asseritur… [Saül ex-roi, de Jean Sinnich, Irlandais natif de Cork, docteur et professeur ordinaire de théologie sacrée, et président du Collège supérieur de théologie en l’Université de Louvain : à propos de Saül, le plus ancien monarque du peuple d’Israël, d’abord divinement glorifié, puis dépouillé de son trône et de la vie pour avoir violé la religion ; contre le symbole des rois et des princes accusés d’avoir profané la religion, et donc châtiés par le ciel et qui le doivent être. Où l’on traite du devoir réciproque des princes et de leurs sujets les uns à l’égard des autres, et de la soumission qu’ils doivent tous deux à l’égard de Dieu et de l’Église, tant triomphante que combattante, ainsi que du jugement menaçant de Dieu contre ceux qui ont manqué à leurs devoirs et qui ont désobéi ; et où on défend la rigueur et la vigueur du Décalogue contre les relâchements…] (Louvain, Hieronymus Nempæus, 1662, in‑fo) ; Saul ex Rex… Liber secundus (ibid. et id., 1667, in‑fo).

Jean Sinnich (Cork 1613-Louvain 1666), docteur et professeur de théologie à l’Université de Louvain, berceau du jansénisme, s’était engagé dans la lutte contre les luthériens ; il avait aussi fait partie des négociateurs envoyés auprès du pape et de ses cardinaux pour défendre l’Augustinus et les Cinq Propositions (Dictionnaire de Port-Royal).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Vopiscus Fortunatus Plempius, le 8 décembre 1662. Note 15

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1257&cln=15

(Consulté le 17.09.2019)

Licence Creative Commons