À Charles Spon, les 19 et 22 octobre 1649, note 16.
Note [16]

« la pérégrination [voyage à l’étranger] est une turbulente, et même souvent une inutile agitation du corps et de l’esprit. » Adaptation d’une pensée de Sénèque le Jeune (Lettres à Lucilius, épître ii, § 1) :

Non discurris nec locorum mutationibus inquietaris. Ægri animi ista iactatio est.

[Tu ne cours pas çà et là, et ne te jettes pas dans l’agitation des déplacements. Cette mobilité est d’un esprit malade].

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, les 19 et 22 octobre 1649, note 16.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0203&cln=16

(Consulté le 21/04/2024)

Licence Creative Commons