À Charles Spon, le 12 août 1650
Note [16]

L’Extraordinaire de la Gazette daté du 11 août 1650 (no 114, pages 1005‑1016) relate Le Siège mis devant la ville d’Amsterdam par le prince d’Orange. Lasse de régler à elle seule plus que la moitié des subsides nécessaires à l’entretien de la milice nationale, la Hollande avait demandé une réduction de sa contribution, ce que les six autres provinces avaient refusé, tout comme le prince d’Orange, capitaine général des Provinces-Unies. En juin, plusieurs villes hollandaises, dont Amsterdam, la capitale, avaient refusé de recevoir le prince venu parlementer. Las de discuter vainement, on en vint à l’épreuve de force : à la fin de juillet, le prince envoya une armée de 4 000 hommes pour mettre le siège devant Amsterdam, qui ouvrit ses écluses pour inonder ses environs.

L’Extraordinaire du 19 août (no 120) annonce La Levée du siège d’Amsterdam, en suite des articles arrêtés entre le prince d’Orange et le magistrat de cette ville-là : par un accord du 13 août, la rebelle Hollande revenait dans le rang, acceptant tout ce que les six autres provinces et le prince attendaient d’elle.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 12 août 1650. Note 16

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0238&cln=16

(Consulté le 17.09.2019)

Licence Creative Commons