À Charles Spon, le 21 septembre 1655, note 16.
Note [16]

« Démon du matin… de midi… du soir ou de la nuit. »

Ce pourrait être le développemnt d’un emprunt malicieux de Guy Patin aux Commentaria in Acta Apostolorum auctore R.P. Cornelio Cornelii à Lapide e Societate Iesu… [Commentaires de Corneille à Lapide, de la Compagnie de Jésus, sur les Actes des Apôtres…] (Lyon, Jacobus et Matthæus, 1627, in‑fo de 358 pages), page 121, 2e colonne, repère C :

Præclare Climachus magnus spiritalis vitæ magister gradu 26. docet, quemque debere diem cum oratione incipere et finire, ut cum Deo evigilet, eique indormiat : inde enim totum reliquum vel diem, vel noctem pendere ; ac proinde dæmonium vespertinum vespere, matutinum vero mane nos insidiari.

[Le 26e dégré de Climaque, le grand maître de la vie spirituelle, {a} enseigne très clairement que la journée doit commencer et finir par une prière, de manière à se réveiller avec Dieu et à s’endormir avec lui, et lui être ainsi suspendu tout le reste du temps, jour comme nuit ; car le démon du soir nous tend une embuscade au coucher, et celui du matin, au réveil].


  1. V. note [2], lettre 196.

  2. Saint Jean Climaque, moine syrien du viie s., auteur (en grec) de l’Échelle sainte, décrivant les 30 degrés qui permettent d’atteindre la perfection chrétienne.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 21 septembre 1655, note 16.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0415&cln=16

(Consulté le 22/06/2024)

Licence Creative Commons