À Charles Spon, le 3 décembre 1658
Note [16]

La défaite prochaine de Charles x Gustave devant Copenhague (v. note [22], lettre 539) favorisait l’empereur, dont le roi de Suède était alors le plus puissant ennemi en Europe, et Guy Patin s’en désolait. Amac était le nom français de l’île d’Amager située devant de Copenhague, dont elle n’est séparée que par un bras de mer très étroit.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 3 décembre 1658. Note 16

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0547&cln=16

(Consulté le 28.11.2020)

Licence Creative Commons