À Charles Spon, le 6 décembre 1644
Note [17]

Louis xii (Blois 1462-Paris 1515), roi de France, successeur de Charles viii (1498) et prédécesseur de François ier, a reçu le surnom de Père du peuple. Comme beaucoup de ses contemporains, Guy Patin en a toujours parlé comme de l’un de ses rois préférés : sa monarchie modérée et sa volonté de réduire les impôts faisaient oublier les vicissitudes de sa politique extérieure et soulageaient du mauvais souvenir laissé par Louis xi.

V. note [8], lettre 57, pour la Défense de la Faculté de médecine de Paris contre son calomniateur Théophraste Renaudot par René Moreau, parue en mars 1641.

L’Université de Montpellier a été créée par le pape Nicolas iv en 1292. En 1349, Philippe de Valois acheta moyennant 120 000 écus d’or la seigneurie de Montpellier à Jacques iii, roi de Majorque, qui avait un pressant besoin d’argent. Montpellier, avec tout son territoire, fut alors réunie entre les mains du roi de France ; mais en 1365, Charles v céda la seigneurie à Charles ii le Mauvais, roi de Navarre, en échange de quelques villes qu’il avait conquises en Normandie. Après avoir été enlevée, rendue, puis arrachée de nouveau pour cause de félonie au roi de Navarre, Montpellier rentra pour toujours sous la domination des rois de France vers la fin du règne de Charles vi, en 1382 (G.D.U. xixe s.).

Les trois premiers tomes des Comment. F.M.P. conservés par la BIU Santé couvrent les années 1395-1435 (tome i), 1435-1472 (ii) et 1472-1511 (iii). La notice de la BIU Santé pour le tome i contient cette assertion :

« À l’intérieur de la reliure, au verso du plat supérieur, on lit : Hunc librum, a multis annis latentem, recepi die 20. novembris 1650. Guido Patin, decanus. {a} […] Des notes semblables se trouvent dans les volumes suivants. »


  1. « Le 20e de novembre 1650, j’ai reçu ce livre, qui est resté caché pendant de nombreuses années. Guy Patin, doyen. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 6 décembre 1644. Note 17

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0117&cln=17

(Consulté le 22.10.2019)

Licence Creative Commons