À Hugues de Salins, le 13 juillet 1655
Note [18]

Vittóre Trincavella (1476-1568), médecin de Venise, a été l’un des plus ardents et des plus subtils défenseurs des Arabes. Il épuisa tous les sophismes qu’il put imaginer pour prouver que leur pratique méritait la préférence sur toutes les autres. Il s’attacha aussi à dissiper les ténèbres de la barbarie, à rétablir le bon goût et à remettre la médecine grecque en honneur. Il rassembla les consultations de plusieurs de ses contemporains, de manière que ses ouvrages donnent une idée parfaitement exacte de l’esprit qui régnait alors parmi les médecins. Il a notamment laissé : Prælectiones de ratione curandi omnes corporis humani affectus, in xii libros distinctæ [Explications sur la méthode pour soigner toutes les maladies du corps humain, distribuées en 12 livres] (Venise, 1575, in‑fo) ; Consilia medica [Consultations médicales] (Bâle, 1587, in‑fo) ; Controversiarum medicinalium praticarum libri iv [Quatre livres de controverses médicales pratiques] (Francfort, 1617, in‑4o) (J. in Panckoucke).

Lorenz Scholz (ou Scholtz) von Rosenau (Breslau 1552-ibid. 1599), médecin et botaniste allemand, est, entre autres ouvrages, auteur du :

Consiliorum Medicinalium, conscriptorum a præstantissimis atque exercatiss. nostrorum temporum Medicis, Liber singularis. Opus, cum ad gravissimorum affectuum curationem ; tum ob doctrinæ varietatem, omnibus Medicinam exercentibus summe necessarium, ac maxime fructuosum. Adiuncto Indice rerum omnium memorabilium copiosissimo. Nunc primum studio et opera, Laurentii Scholzii à Rosenaw Med. Vratisl. hoc modo in lucem editus.

[Livre unique de Consultations médicales recueillies par les plus éminents médecins de notre temps. Ouvrage extrêmement nécessaire et profitable à tous ceux qui exercent la médecine, tant pour le traitement des maladies les plus graves, que pour la diversité de sa doctrine. Avec un très copieux index de tous les faits mémorables qu’il contient. Publié pour la première fois sous cette forme par les soins et l’étude de Lorenz Scholz von Rosenau, médecin natif de Breslau]. {a}


  1. Francfort, héritiers d’Andreas Wechelus, Claudius Marnius et Iohan. Aubrius, 1598, in‑fo, anthologie contenant 392 consultations recueillies chez de célèbres médecins allemands, italiens ou français.

Tous les autres auteurs de consultations ont déjà été mentionnés dans les lettres antérieures.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues de Salins, le 13 juillet 1655. Note 18

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0407&cln=18

(Consulté le 06.05.2021)

Licence Creative Commons