À André Falconet, le 25 février 1661
Note [19]

« mais je suis las de raconter de telles balivernes, et “ il est stupide de se torturer l’esprit avec des inepties ” [Martial, v. note [10], lettre 328]. » Le grand-maître de l’Artillerie était Armand-Charles de La Porte (v. note [33], lettre 291), alors déjà duc de la Meilleraye. Son mariage lui conférait le titre supplémentaire de duc de Rethélois-Mazarin.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 25 février 1661. Note 19

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0672&cln=19

(Consulté le 25.11.2020)

Licence Creative Commons