À André Falconet, le 27 mai 1659, note 2.
Note [2]

Dictionnaire de Port-Royal (page 578) :

« À partir de 1667, {a} le président de Lamoignon réunit régulièrement une académie dans son hôtel. “ Depuis longtemps, écrit Jacques Le Brun, {b} Lamoignon songeait à réunir une assemblée où l’on parlerait de littérature, de politique et de philosophie. Dès 1659, il faisait part de ce projet à Guy Patin ; il ne le réalisera que huit ans plus tard, mais il a déjà l’habitude de réunir chez lui quelques amis : érudits, gens de robe, esprits curieux… ; avant d’être une véritable institution, l’académie Lamoignon existe dans ces réunions intimes. ” » {c}


  1. V. note [4], lettre 914.

  2. Le Père Pierre Lalemant et les débuts de l’Académie Lamoignon (Revue d’Histoire littéraire de la France, 61e année, no 2, avril-juin 1961, pages 153‑176).

  3. Protecteur de Port-Royal, Lamoignon était aussi membre de la Compagnie du Saint-Sacrement (v. note [1], lettre 540). V. note [4], lettre 914, pour d’autres détails sur son académie, qui se réunissait le lundi de cinq à sept heures de l’après-midi (v. la 2e phrase de la lettre 919).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 27 mai 1659, note 2.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0566&cln=2

(Consulté le 20/05/2024)

Licence Creative Commons