À André Falconet, le 5 mars 1660
Note [2]

Fontenay-les-Bagneux avait pris, vers 1649, le nom de Fontenay-aux-Roses (aujourd’hui dans le département des Hauts-de-Seine) à cause des rosiers qu’on y cultivait en grand nombre, moins pour l’agrément des sens que pour la préparation de médicaments dont Guy Patin était un zélé prescripteur.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 5 mars 1660. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0595&cln=2

(Consulté le 14.07.2020)

Licence Creative Commons