À André Falconet, le 18 août 1665, note 2.
Note [2]

« Les écrouelles {a} sont communes chez les Espagnols ; on dit que sa mère, la reine d’Espagne, en mourut jadis, vers l’an 1612. » {b}


  1. V. note [10], lettre 274.

  2. Née en 1601, Anne d’Autriche était la fille aînée de Philippe iii, roi d’Espagne, et de Marguerite d’Autriche-Styrie (Graz 1584-L’Escorial 1611), petite-fille de l’empereur Ferdinand ier ; laquelle, selon les biographies modernes, mourut en mettant au monde son huitième enfant.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 18 août 1665, note 2.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0831&cln=2

(Consulté le 23/06/2024)

Licence Creative Commons