À Jan Van Hoorne, le 3 novembre 1656
Note [2]

V. note [54], lettre 438, pour la Seconde Apologie de l’Université en médecine de Montpellier… (Paris, 1653), ouvrage anonyme dont l’auteur n’est probablement pas Siméon Courtaud, mais plutôt l’un de ses élèves nommé Isaac Cattier ; elle répondait aux anonymes Curieuses recherches… (Paris, 1651) que Guy Patin attribuait constamment à Jean ii Riolan (mais auxquelles il avait aussi probablement mis la main).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Jan Van Hoorne, le 3 novembre 1656. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1096&cln=2

(Consulté le 25.09.2020)

Licence Creative Commons