L. latine 63.  >
À Jan Van Hoorne,
le 3 novembre 1656

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

[Ms BIU Santé 2007, fo 48 ro | LAT | IMG]

Au très distingué M. Van Hoorne, docteur en médecine et professeur en l’Université de Leyde.

Très distingué Monsieur, [a][1]

J’ai reçu votre très agréable lettre et m’en réjouis doublement car elle m’assure non seulement de votre retour, mais aussi de votre bonne santé, ce qui importe le plus pour les humains que nous sommes. Les lettres sont les interprètes de l’esprit et quand vous le voudrez, nous correspondrons sur les affaires médicales. Je n’ai pas encore vu votre M. Orlinsky qui vous accompagnait quand vous partiez d’ici, à moins que ce Polonais ne soit l’un de mes auditeurs. [2] Usez et tirez profit de mon Carpi sur Mondini, que vous avez enfin reçu. [1][3][4] Notre Riolan est en vie et se porte bien. Pour cette Apologie en faveur de l’École de Montpellier dont vous m’écrivez, Courtaud l’a rédigée, elle est parfaitement inepte, bouffonne, satirique, querelleuse, injurieuse, extrêmement médisante, barbare et digne d’un siècle très ignorant. [2][5][6][7] Notre Charles Guillemeau y a répondu, et vous n’irez pas chercher plus loin : c’est une seule et même Defensio, et aucune autre n’a paru ; [3][8] mais Guillemeau n’écrira plus rien lui-même après celle-là, car il nous a quittés, il est mort le 21e d’octobre, âgé de 68 ans ; [9] comme quatre jours avant lui, soit le 17e d’octobre, l’excellent M. René Moreau, âgé de 72 ans ; [10] mais aussi, le 22e du même mois, un autre de nos anciens, nommé Charles Le Clerc, âgé de 74 ans. [11] Dans le premier paquet que je préparerai pour vous, je mettrai des libelles sur l’antimoine, [12] avec ces lettres de M. Gassendi [13] que vous avez désirées, [4] et d’autres choses s’il s’en présente. En attendant, portez-vous bien et aimez-moi.

Votre Guy Patin de tout cœur.

De Paris, ce vendredi 3e de novembre 1656.


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Jan Van Hoorne, le 3 novembre 1656

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1096

(Consulté le 11.12.2019)