À Christiaen Utenbogard, le 6 juin 1668
Note [2]

Les deux nobles français dont Guy Patin transmettait les compliments à Christiaen Utenbogard étaient très probablement Christophe Leschassier et son fils Robert (v. note [5], lettre 871).

La pétulance cordiale ordinaire de Patin à l’égard de son bon ami Utenbogard s’était envolée : sa lettre (comme la dernière dont on ait la trace, écrite le 6 février 1669) est tout imprégnée du profond chagrin et des cruelles désillusions que ses deux fils lui causaient : exil de Charles (v. les Déboires de Carolus) et impitoyables exigences financières de Robert (vComment le mariage et la mort de Robert Patin ont causé la ruine de Guy).

La note [1] de la lettre 1032 laisse à penser que Patin n’a envoyé la présente qu’avec celle du 24 octobre 1668.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Christiaen Utenbogard, le 6 juin 1668. Note 2

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1482&cln=2

(Consulté le 04.02.2023)

Licence Creative Commons