Autres écrits : Consultations et mémorandums (ms BIU Santé  2007) : 15, note 2.
Note [2]

V. note [1] de la Consultation 14 pour les chancres génitaux, ordinairement témoins de syphilis. Ils ne s’observent pas dans la gonorrhée (chaude-pisse) simple, dont les migraines ne sont pas non plus des expressions typiques. En revanche, une ophtalmie (conjonctivite, uvéite) peut faire partie des manifestations secondaires de la gonorrhée (syndrome oculo-urétro-synovial de Fiessinger-Leroy-Reiter, v. infra note [10]).

Pour interpréter cette consultation, il convient de savoir qu’indépendamment de la gonococcie, ce syndrome peut survenir au cours de maladies rhumatismales de nature inflammatoire (spondylarthropathie ou spondylarthrite ankylosante) ou microbienne (dont certaines ont une transmission sexuelle), dans le cadre des arthrites dites réactionnelles.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Consultations et mémorandums (ms BIU Santé  2007) : 15, note 2.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8145&cln=2

(Consulté le 25/06/2024)

Licence Creative Commons