Autres écrits : Consultations et mémorandums (ms BIU Santé  2007) : 15, note 10.
Note [10]

V. note [8], lettre 997, pour Apollon, dieu de la médecine et père d’Esculape (v. note [5], lettre 551).

Mes notes [2], [3], [6] et [7], supra, suggèrent que ce malheureux homme, que ses médecins accusaient de tous les vices et accablaient de pénibles remèdes, aurait pu aujourd’hui, à mon humble avis, recevoir un diagnostic de syndrome oculo-urétro-synovial, dit de Fiessinger-Leroy-Reiter, autonome ou provoqué par une gonococcie ou toute autre infection. Ce mal n’a été caractérisé qu’en 1916, de part et d’autre de la ligne de front, par les Français Noël Fiessinger et Edgar Leroy, et par l’Allemand Hans Reiter.

Si ma supposition était juste, on ne pourrait qu’admirer la précision que le médecin anonyme, demandeur de la consultation, avait apportée à rédiger l’observation de son patient. L’aide qu’il demandait aux doctes parisiens me paraît prouver sa perplexité ; mais ils ne lui répondirent qu’en ressassant de vieux dogmes, hérités des préjugés qui s’attachaient aux maux vénériens.

Guy Patin a certainement participé à cette consultation car son contenu est en tout point conforme à ses pratiques médicales ; mais sa conjugaison des verbes à la première personne du pluriel suggère qu’au moins un de ses collègues s’était joint à lui pour l’établir.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Consultations et mémorandums (ms BIU Santé  2007) : 15, note 10.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8145&cln=10

(Consulté le 25/06/2024)

Licence Creative Commons