À Charles Spon, le 16 avril 1652
Note [20]

Journal de la Fronde (volume ii, fo 60 ro et vo) :

« M. de Beaufort ayant su qu’un de ses principaux officiers avait été fait prisonnier, l’envoya réclamer par un trompette qui rencontra le comte de Grandpré à 40 pas, lequel le renvoya à M. de Beaufort pour lui demander s’il agréerait qu’il le saluât, puisqu’il était si proche ; que M. de Beaufort ayant agréé, ils s’approchèrent et s’étant embrassés, ce comte accompagna le trompette qui alla trouver le maréchal d’Hocquincourt ; lequel s’étant aussi trouvé fort proche de là, voulut aussi saluer M. de Beaufort ; et après lui avoir promis de lui renvoyer cet officier, lui dit que puisque M. le Prince était si proche, il serait bien aise de le saluer aussi s’il lui voulait donner sa parole. Aussitôt, M. de Beaufort se chargea d’en faire la proposition à Son A. {a} qui ayant agréé, lui renvoya le trompette pour l’en avertir ; et s’étant approché, elle l’embrassa et lui parla en ces termes, “ Nous sommes bien malheureux de nous voir obligés de nous entrecouper la gorge pour un faquin qui n’en vaut pas la peine ”, et lui dit que véritablement <son armée> était en désordre et qu’il n’avait encore pu la rallier ; qu’il s’y était ruiné, ayant perdu tout son bagage, sa vaisselle d’argent, 100 chevaux de prix, et 2 500 louis d’or et 10 000 livres argent monnayé, en sorte que sa perte était plus de 50 000 écus, et celle du comte Broglio de 100 000 livres ; et ce discours fit croire qu’il n’avait souhaité de voir Son A. que pour voir si elle serait assez généreuse pour lui en faire rendre une partie, mais elle ne lui en parla point ; et sur cela, il prit congé et s’en retourna en sûreté. »


  1. Son Altesse, le prince de Condé.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 16 avril 1652. Note 20

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0285&cln=20

(Consulté le 17.10.2019)

Licence Creative Commons